élections municipales et communautaires

Les 15 et 22 mars 2020

logo

Notre programme

La construction de ce programme a abouti à plus de 200 idées exprimées. Nous avons développé ici les principaux thèmes de notre action, en vous présentant une sélection d'une trentaine de propositions. Nous n'oublions pas les autres qui traitent de sujets variés (aînés, logement, sécurité, animaux domestiques...).

Télécharger le programme

Ville citoyenne

Exprimer son avis tous les 6 ans lors des élections est une première étape de l’implication citoyenne qui doit se poursuivre tout au long du mandat municipal. Les habitant·es doivent pouvoir s’exprimer, proposer des idées et contribuer au développement de leur ville, c’est ça la démocratie locale et c’est souhaitable pour Mons.

Les élu·es doivent régulièrement informer les Monsois·es de leurs décisions, y compris celles qui sont prises au niveau de la métropole. C’est en faisant confiance à nos concitoyen·nes et en les impliquant dans les décisions de la ville que l’on peut aboutir à des choix qui font réellement l’intérêt collectif.

L’implication des habitant·es doit être facilitée en développant des espaces, des temps d’échanges et des outils pour recueillir les envies, les besoins, les idées pour le Mons de demain.

Nos propositions

L’impact de nos modes de vie sur l’environnement n’est plus soutenable. Aussi, nombre d’entre nous prennent des initiatives personnelles : se déplacer en vélo, isoler son logement, changer d’alimentation, réduire ses déchets, etc.

Mais nous avons souvent l’impression que ces efforts ne trouvent ni équivalent ni reconnaissance chez les pouvoirs publics.

L’écologie municipale doit être plus qu’un simple outil de communication opportuniste et la transition environnementale doit faire l’objet d’une vision stratégique pour changer de braquet.

Elle doit être au cœur de chaque décision municipale, et l’impact de chacune de ces décisions doit être mesuré afin de choisir les plus vertueuses pour la sauvegarde du climat, la biodiversité et notre santé.

Dans cette transition, la municipalité doit montrer l’exemple et accompagner les efforts des habitant·es.

Nos propositions

Dans une société où l’exclusion sociale, la dégradation de l’habitat et le déclin des commerces de proximité causent une hausse de l’individualisme ainsi que des incivilités et du sentiment d’insécurité, la ville doit être avant tout un espace où s’organise la vie sociale et s’expérimente le vivre ensemble.

Les Monsois·es ont des idées et des projets, leur faire confiance et les accompagner est un moyen sûr de voir germer des initiatives qui remettront de la vie dans nos rues.

Quand les problèmes surgissent, il faut pouvoir trouver conseil et assistance au plus près de chez soi. La mairie doit être le service public de proximité, il faut lui donner les moyens d’apporter des réponses et de lutter contre le sentiment d’abandon.

Nous souhaitons tou.tes vivre dans un endroit sûr et agréable. Pour assurer la sécurité et la tranquillité, rien de tel que la prévention et la présence humaine.

Nos propositions

La Ville joue un rôle à chaque étape de notre vie grâce à des services publics de qualité.

Confier son enfant à la crèche, aux écoles et lors des temps périscolaires n’est pas un acte anodin. La Collectivité se doit d’offrir des solutions d’accueil adaptées et en nombre suffisant pour répondre aux particularités de chaque famille.

Bien qu’imprévisibles, nos adolescent·es sont avant tout un formidable réservoir d’énergie et d’idées, qui n’attend que de s’exprimer. Les écouter et les prendre en compte dans la politique municipale est indispensable dans la construction de leur citoyenneté.

Récemment exclu·es des financements départementaux, les jeunes adultes doivent faire l’objet d’un accompagnement plus appuyé par la commune.

Nos seniors et retraité·es sont un maillon essentiel de la solidarité et de la vie dans la commune. C’est cette même solidarité que nous leur devons face à l’isolement ou la perte d’autonomie.

Nos propositions

Les associations sportives, culturelles, de loisirs, d’éducation populaire et de solidarité rendent notre ville et nos vies plus agréables. Elles nous permettent l’ouverture d’esprit, les rencontres, l’expression de nos talents, la détente et le dépassement de soi.

Malgré la densité de Mons, la solitude et l’isolement sont des menaces réelles. Reconnaissons, valorisons et encourageons les initiatives des bénévoles indispensables à ce fourmillement et à ces réseaux de sociabilisation et de solidarité qui sont la principale richesse de notre ville !

Principales actrices de la vie de la commune, les associations doivent être consultées et associées aux prises de décisions concernant les équipements et leur utilisation, et ce également avant les projets de construction. Elles sont des partenaires indispensables de l’action municipale.

Nos propositions

La MEL (Métropole Européenne de Lille), c’est 95 communes et 184 élu·es dont 3 pour Mons-en-Barœul. Transports, voirie, déchets, eau, logement, énergie : de nombreuses décisions relèvent de la MEL. Ces décisions sont importantes pour notre quotidien et nous n’en sommes jamais informé·es par nos élu·es. Nous rendrons des comptes régulièrement sur nos actions et nos votes à la métropole.

Nos candidats et candidates sont : Timothée Lebon, Ghislaine Beauvois, Marc Toutin et Nathalie Robilliart.

Ils et elles défendront les mêmes valeurs qu’à Mons et ne cumuleront pas leur poste avec un statut d’adjoint·e..

Nos propositions

Nous sommes très attachés à une gestion rigoureuse des finances de la Ville. Notre objectif n’est donc pas de dépenser plus, mais de dépenser autrement, avec la participation des habitants et au plus près de leurs besoins. Nous proposons de dépenser un peu moins sur les grands projets d’investissement mais un peu plus sur le fonctionnement et les services du quotidien, qui sont aujourd’hui compressés au-delà du raisonnable.

Nous nous sommes attelés à chiffrer les propositions de notre programme. Trois d’entre elles (restauration collective, rénovation énergétique et projet de la plaine du Fort) nécessiteront des dépenses d’investissement significatives, mais pour des montants tout à fait absorbables par les finances de la ville. Pour les autres propositions de notre programme, qui concernent la qualité de vie des Monsois.es au quotidien, les besoins en investissement sont réduits. Par contre, elles nécessitent de mobiliser des ressources de fonctionnement supplémentaires, pour 1 million d’euros par an environ. Vous trouverez ici tous les détails sur ces coûts et sur les moyens de les financer.

Dépenser autrement Combien ça coûte ?