élections municipales et communautaires

Les 15 et 22 mars 2020

logo

Ville citoyenne : Reprenons la parole

Exprimer son avis tous les 6 ans lors des élections est une première étape de l’implication citoyenne. Elle doit se poursuivre tout au long du mandat municipal. Les citoyennes et les citoyens doivent pouvoir s’exprimer, proposer des idées et contribuer au développement de leur ville, c'est cela la démocratie locale et c'est souhaitable pour Mons.

Les élu·es doivent régulièrement informer les Monsoises et les Monsois de leurs décisions, y compris celles qui sont prises au niveau de la métropole européenne de Lille (MEL). C'est en faisant confiance à nos concitoyennes et concitoyens, en les impliquant dans les décisions de la Ville que l'on peut aboutir à des choix qui font réellement l'intérêt collectif.

L’implication des habitantes et habitants doit être facilitée en développant des lieux, des temps d’échanges et des outils pour recueillir les envies, les besoins, les idées pour le Mons de demain.

Vote démocratique
La concertation avec les Monsoises et les Monsois en amont des projets

Les usagères et usagers, par exemple les parents, les enfants, les enseignantes et enseignants pour les écoles, les  personnes âgées résidentes pour les foyers, sont les mieux placé·es pour connaître les besoins et l’usage futur des équipements. Nous les associerons en amont et aux différentes étapes des projets.

Développer les outils de communication pour mieux vous informer

Chacun·e constate combien il est aujourd'hui difficile de trouver une information à Mons. La refonte du site Internet, davantage de panneaux d'affichage réservés à la Ville et aux associations, ainsi que le recours à de nouveaux outils numériques (réseaux sociaux, SMS, cartes interactives, etc.) permettront d'être au courant de tout ce qui se passe à Mons-en-Barœul !

Mettre en place des ambassadrices et ambassadeurs du quotidien dans tous les quartiers

Chaque quartier aura un interlocuteur ou une interlocutrice privilégié·e à l'écoute des habitantes et des habitants, capable de leur répondre et de suivre les dossiers. Ces relais permettront une remontée efficace des difficultés et informations du quotidien.

Créer un budget participatif

Cet outil démocratique est déjà adopté avec succès par de nombreuses villes. Les habitant·es ou les associations proposent des projets et étudient leur faisabilité et leur coût avec les services de la Ville. Chaque année un vote sélectionne ceux qui seront financés et réalisés. Nous prévoyons d'instaurer un budget participatif à Mons et d’y consacrer 500 000 € par an, soit près de 10 % du budget d'investissement de la Ville. Ce n’est pas dépenser plus, c'est investir autrement, dans l'intérêt collectif et au plus près des besoins.

Adopter les bonnes pratiques en politique

Nous nous engageons à appliquer la charte de l’association Anticor, très exigeante en matière de non-cumul des mandats en nombre et dans le temps, de lutte contre la corruption, de transparence de l'action publique ou de respect des droits de l'opposition. Notamment, nous confierons à l'opposition la présidence de la commission des finances de la Ville et créerons un temps de débat ouvert à toutes et tous avant chaque Conseil Municipal.

Prendre en compte l'égalité femme/homme dans toutes nos décisions

Dans l'aménagement des espaces publics, nous tiendrons compte des besoins spécifiques des femmes et des jeunes filles pour qu'elles puissent se sentir plus en sécurité en ville. Dans l'accès à la culture et aux sports, nous favoriserons une réelle mixité.


Donner la parole aux monsois·es à l'occasion de chaque conseil municipal

Le Conseil municipal ne peut délibérer dans une tour d’ivoire, sans entendre ce que les habitant-e-s ont à dire sur les décisions qui les concernent. Nous nous engageons à organiser, en amont de chaque Conseil municipal, un temps de débat ouvert à tous les Monsois et Monsoises pour que l'ensemble des dossiers à l'ordre du jour puissent être discutés avec les élu-e-s.

Permettre au conseil citoyen de jouer véritablement son rôle

Le Conseil citoyen rassemble des habitants et des habitantes des quartiers, des acteurs locaux et des membres d’associations. C’est un dispositif essentiel de la démocratie locale. Encore faut-il qu’il soit soutenu et écouté. Nous proposons de redonner de l’autonomie au Conseil citoyen, de le doter d'un budget de fonctionnement et nous prenons l’engagement que ses propositions et résolutions soient systématiquement soumises au Conseil municipal.

Donner la parole à celles et ceux qui n'ont pas le droit de vote

De nombreux Monsois et Monsoise d’origine étrangère n’ont pas le droit de vote aux élections locales. Ils vivent dans notre ville, s’engagent dans des associations, paient leurs impôts mais ne choisissent pas leurs élu-e-s. Mons-en-Barœul fut l’une des premières villes de France à se doter d’un Conseil des étrangers, avant qu’il ne soit supprimé au début des années 2000. Nous proposons de renouer avec cette tradition un créant un conseil consultatif dont les propositions seront soumises au Conseil municipal.

Garantir des droits à l'opposition municipale

Une ville plus démocratique est aussi une ville dont l’opposition municipale est respectée, où elle peut jouer son rôle de contre-pouvoir et où ses droits sont garantis. Nous nous engageons à confier la présidence de la commission des finances à l’opposition, à lui garantir un accès à l’information en amont des commissions et Conseils municipaux et à lui offrir une vraie tribune dans le journal municipal.

Appliquer la charte européenne pour l'égalité des femmes et des hommes dans la vie locale

Les collectivités locales peuvent, dans leur domaine de compétence, entreprendre des actions concrètes en faveur de l’égalité entre les femmes et des hommes en matière de citoyenneté, d'emploi, de logement, d'accès aux services, au sport et à la culture, ou de sécurité. Nous nous engageons à adopter et à mettre en œuvre les engagements de la Charte européenne pour l'égalité des femmes et des hommes dans la vie locale.